Aller au contenu principal

la rue des deux mondes

Décidément, la rue St-Joseph nous en fait voir de toutes les couleurs. Bien sûr, le Mail St-Roch, dans sa lumière grise-verte et ses odeurs de clopes et de béton mouillé, savait se défendre dans la catégorie des lieux étranges. Depuis la renaissance dite du Nouvo St-Roch, on pourrait croire que tout est revenu à la normale, et que le facelift de la rue St-Joseph l’a fait revenir au rang des « belles rues piétonnes » sans substances typiques de Québec, à la manière de toutes les pitounes refaites du monde entier qui finissent toutes par se ressembler (message). (C’est un peu vrai. En ce qui me concerne, la partie la plus intéressante de cette rue, et de la ville entière tant qu’on y est, reste bien celle entre la rue Caron et Dorchester. C’est là qu’on y vit, qu’on y voit et qu’on y entend le plus de choses.)

Pourtant, à chaque fois que je marche sous le nouvo ciel de l’ex-Mail, j’ai l’impression d’être encore plus déstabilisé qu’avant. On parle souvent du « fossé » qui sépare les riches des pauvres. Eh bien sur cette rue, ce fossé n’est plus seulement qu’une image mais quelque chose de très tangible et d’observable. Ce fossé, c’est la brique et l’asphalte qui séparent d’un côté des Christian Dior, Balthazar, Largo et compagnie et de l’autre, les… comment les appeler? Les bums de St-Roch, c’est-à-dire ceux qui n’ont rien d’autre à faire de leurs heures justement que de bummer sur la parvis de l’Église St-Roch, dans son sous-sol, ou ailleurs, faute d’argent, faute d’avoir anyway autre chose à faire de plus constructif ou juste parce que c’est ce qu’ils ont toujours fait. Ok, je sais que je ne suis pas le premier à en parler. Je pense que je suis le 23 435ième si j’ai bien vérifié sur Google.

La double-personnalité de la Rue St-Joseph m’a sauté au visage lorsque durant une promenade sans but, je suis tombé sur une voiture de 170 000$ stationnée en face des bums. (j’ai vérifié, une Audi RS6, et je sais de quoi je parle, les voitures me passionnent, eh oui je suis un être sensible et doux, j’aime me croire anti-conformiste et je constate l’échec du matériel, mais je trippe sur les chars, allez savoir). Quand même incroyable. Je n’arrive pas à concevoir comment un mec peut avoir assez d’argent pour en mettre autant sur un char. Le prix d’une maison. Ce gars-là a une vie déjà tellement loin de la mienne, imaginez à quel point elle est loin de celles des bums. Tous des humains, tous pareils tout nus, et pourtant, baignant dans des réalités aussi lointaines que, mettons, la Terre l’est de Mars (quand même, quelle belle illustration, 2 morceaux de robots pour moi). Sérieux, c’est une autre réalité. Comme celle des bums paumés/drogués/quêteux de l’autre côté de la rue d’ailleurs, leur réalité est tellement loin de la mienne aussi. Ayoye me dis-je, je suis vraiment dans la classe moyenne. Mais, me dis-je, si le fossé s’élargit de plus en plus entre les bums et les chauffeurs d’Audi, qu’est-ce qui se passe avec ceux au milieu? Ils marchent tout droit, mettent des oeillères, marchent pour la liberté d’expression, prennent soin de leur carré de gazon et écoutent Star Académie? Shit. Mais c’est pas moi non plus ça! Je suis où merde?

Est-ce un phénomène de transition? On dit que les pauvres sont de plus en plus repoussés vers St-Sauveur. Moi j’aimerais que ça demeure comme ça. La rue St-Joseph je veux dire. Elle reste malgré toute son étrangeté un véritable coeur palpitant dans la petite ville de Québec. À chaque fois que je sors de chez-moi en soif de nouvelles rencontres et de choses à voir, c’est là que je me dirige en premier. Et faisant partie de la classe moyenne, sans savoir où je vais, j’ai quand même la liberté de faire ce que je veux. Je peux aller bummer à la Bibliothèque Gabrielle-Roy et lire une couple de bédés si le coeur m’en dit, et le lendemain, bruncher au Clocher Penché et me la péter comme il faut. Je peux jouer au aki sur le parvis de l’Église St-Roch, et ensuite en revenant à la maison, faire mine d’essuyer une tache sur une Audi pour (me) faire croire que c’est mon char.

Y faut quand même qu’il y ait des avantages à pas pouvoir se brancher dans la vie.

4 réponses »

  1. La transition des deux mondes est en plein milieux de la rue. Du côté sur les Hugo Boss, Benjo et autre resto à 50$+. Et du côté nord le sous-sol de l’église St-Roch et autres pawn shop.

  2. Effectivement très intéressant ce quartier là… surtout la rue dont tu parles, la rue St-Joseph. Jamais un passage pour cette rue ne m’a donné quelque chose à photographier… par contre pas toujours j’y étais avec mon appareil, mais faut pas toujours avoir son appareil pour faire un photo 🙂 excellent article mon cher!

  3. Je voudrais juste nuancer un peu… le monde est petit je sais! Je crois connaitre le propriétaire de cette voiture, qui a une entreprise dans ce quartier.
    C’est un gentil monsieur qui redonne a la communauté, en temps et en argent. Ils ne le font pas tous, ça non, mais celui-la le fait, enfin si c’est bien celui que je crois.

  4. Si il a assez d’argent pour avoir cette voiture, je comprends aussi qu’il en redonne un peu! 🙂 Il doit lui en rester de toute façon. 🙂 Merci à ce philanthrope qui en plus a du goût pour les beaux chars! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Bienvenue

Je partage ici mes expériences comme photographe. Une façon pour moi d'offrir un aperçu de mon métier au fil du temps, et de pouvoir échanger sur celui-ci. En français et en anglais. Bonne visite!

Welcome

This blog is a place to share my experiences as a photographer. It's a way for me to show some of my work day by day. Have a nice stay! In french and english.

Commentaires récents

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :